COMMISSION

LEADERS SANS FRONTIERE

 

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION DE SELECTION DES "LEADERS SANS FRONTIERE"
TENUE AU SIEGE DE L'ONU
(salle de conference C)

LE MERCREDI 20 FEVRIER 2002

 

Etaient présents:

M. Mosud Mannan, Ministre Conseiller, représentant S.E. Dr. Iftekhar Ahmed Chowdhury, Ambassadeur, Représentant permanent du Bangladesh auprès de l'Organisation des Nations Unies

Mlle Nicole Elisha, Conseiller, représentant S.E. M. Joël Wassi Adechi, Ambassadeur, Représentant permanent du Bénin auprès de l'Organisation des Nations Unies

Mlle Séraphine Toe, Conseiller, représentant le Gouvernement du Burkina Faso à la Commission des " Leaders sans frontières" ainsi que S.E. M. Michel Kafando, Ambassadeur, Représentant permanent du Burkina Faso auprès de l'Organisation des Nations Unies

S.E. M. Marc Nteturuye, Ambassadeur, représentant le Gouvernement du Burundi à la Commission des " Leaders sans frontières " et Représentant permanent du Burundi auprès de l'Organisation des Nations Unies.

M. Luc Joseph Okio, Ministre Conseiller, représentant S.E. M. Basile Ikouebe, Ambassadeur , Représentant permanent du Congo auprès de l'Organisation des Nations Unies

M. Yiorgos Christofides, Deuxième Secrétaire, représentant S.E. M. Soto Zackheos, Ambassadeur, Représentant le Gouvernement de Chypre à la Commission des " Leaders sans frontières" et Représentant permanent de Chypre auprès de l'Organisation des Nations Unies

M. Gocha Lordkipanidze, Ministre Conseiller, représentant S.E. M. Peter P. Chkheidze, Ambassadeur, Représentant permanent de la Géorgie auprès de l'Organisation des Nations Unies

Mme Zamira Tohtohojaeva, Premier Secrétaire, représentant S.E. Mme Elmira S. Ibraimova, Ambassadeur, Représentante permanente du Kyrgyzstan auprès de l'Organisation des Nations Unies

Mme Léa R. Raholinirina , Conseiller, représentant le Gouvernement de Madagascar à la Commission des " Leaders sans frontières" ainsi que S.E. M. Jean Delacroix Bakoniarivo, Ambassadeur, Représentant permanent de Madagascar auprès de l'Organisation des Nations Unies

M. Abdou Adamou, Conseiller, représentant le Gouvernement du Niger à la Commission des "Leaders sans frontières" ainsi que "S.E." M. Ousmane Moutari, Ambassadeur, Représentant permenent du Niger auprès de l'Organisation des Nations Unies

M. Purevjav Gansukh, Conseiller , représentant S.E. M.Jargalsaikhany Enkhsaikhan, Ambassadeur, Représentant permanent de la Mongolie auprès de l'Organisation des Nations Unies

S.E. Prof. Semakula Kiwanuka, Ambassadeur, Représentant Permanent de l'Ouganda auprès de l'Organisation des Nations Unies

S.E. M. Francisco Seixas de Costa, Ambassadeur, Représentant permanent du Portugal auprès de l'Organisation des Nations Unies et M. Fernando Freire, Conseiller à la Mission permanente du Portugal, en l'absence du Professeur José Manuel Pureza, Représentant du Gouvernement du Portugal à la Commission des "Leaders sans frontières"

S.E. Dr. Anastase Gasana, Ambassadeur, représentant le Gouvernement du Rwanda à la Commission des " Leaders sans frontières" et Représentant permanent du Rwanda auprès de l'Organisation des Nations Unies

M. Philip Corwin, Expert auprès de l'Organisation Nations Unies

M. André Ferrara, Vice-Président de la Fédération française des anciens combattants, New York

Mlle Rita Fontaine, Professeur, Lower Columbia College, Washington M. Luc Franzoni, Chargé d'affaires, Bureau des resources et des partenaires stratégiques, représentant le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) M. Jean Gazarian, Coordonnateur du Programme de formation pour les missions permanentes, Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR), Bureau de NewYork Mlle Kim Le, CEO de NASCA, Washington

M. Bruce Boeglin, Conseiller du Cercle de Réflexion

M. Patrick Brémaud, Vice- Président du Conseil d'Organisation du Cercle de Réflexion

Mr. François Gaucher, Vice-Président du Conseil d'Organisation du Cercle de Réflexion

M. Jean-Luc Pérez, Co-Président de la Commission de sélection des "Leaders sans frontières" du Cercle de Réflexion S.E. le Cardinal B. Gantin, Conseiller du Pape au Vatican et SE l'Archevêque. Renato R Martino, Nonce apostolique, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l'Organisation des Nations Unies, se sont excusés de ne pouvoir assister à la réunion en raison de leurs engagements antérieurs. Ils ont tenu a formuler tous leurs voeux de succès à la Commission.

  • 1. Discours de bienvenue ( point 1 de l'ordre du jour)
  • 1.1. Mlle Toe ouvre la séance à 10h15. Dans son discours de bienvenue, elle rappelle que lors de la dernière séance tenue en janvier 2002, la Commission de sélection a créé un Comité restreint chargé d'examiner les points de l'ordre du jour encore en suspens.
  • 1.2. Mlle Toe est confirmée Présidente de la Commission par acclamation.
  • 1.3. Sur la proposition de la Présidente, l'ordre du jour est adopté.
  • 1.4. M. Pérez rappelle que les Etats Membres et Observateurs de l'ONU sont les seuls membres du Cercle de Réflexion et que sept gouvernements ont déjà nommé leurs représentants officiels à la Commission de sélection.
  • 3 Choix du nom de la première promotion et validation des candidats admis "sous réserve"
    commission 02


  • 2.1. Le représentant du Rwanda propose, pour l'appellation de la première promotion des "Leaders sans frontières", le nom de Dag Hammarskjöld, ancien Secrétaire général de l'ONU, décédé en 1961 dans un accident d'avion en Afrique alors qu'il était en mission pour la paix. Cette proposition est immédiatement adoptée.
  • 2.2. La Commission décide d'admettre définitivement la candidature de Mme Tran et accorde un dernier délai supplémentaire de deux mois à Mme Shinondo pour compléter son dossier.
  • 3. Débats sur le programme de formation des "Leaders sans frontières" et les "Corps de volontaires UNCR pour la paix".
  • 3.1. M. Brémaud indique qu'après les derniers travaux de la Commission, les modules "Dialogue entre les civilisations" et "Présentation de l'ONU" ont été intégrés au programme de formation. Sur la question de la diversité des modules, M. Brémaud précise que l'enseignement de la paix nécessite un eclectisme de connaissances, y compris les connaissances scientifiques.
  • 3.2. Le représentant du Portugal estime que le programme de formation doit prendre en compte les aspects pratiques liés aux problèmes d'actualité débattus au sein des Nations Unies, rejoignant ainsi la position des représentants du Burundi et du Rwanda qui souhaitaient que les candidats puissent être réunis régulièrement en séminaires résidentiels pour recevoir une formation pratique d'actualité. M. Brémaud indique que cet aspect sera pris en compte dès le premier séminaire résidentiel prévu pour le mois de septembre à l'ONU.
  • 3.3. M. Franzoni fait remarquer que l'aspect de l'assistance technique des Nations Unies pour un développement humain durable, incluant le rôle particulier du PNUD, devrait être mieux intégré dans le programme et que des questions conceptuelles et opérationnelles d'actualité devraient en effet être prises en compte dans la formation. M. Gaucher précise que ces thèmes seront effectivement abordés dans les modules du programme.
  • 3.4. M. Gazarian suggère que cette formation, originairement prévue en anglais, puisse également être assurée en français compte tenu de la majorité francophone des candidats sélectionnés dans la première promotion. Cette suggestion est approuvée par la Commission.
  • 3.5. M. Corwin expose la complexité des problèmes liés à la gestion des actions humanitaires et des opérations de maintien de la paix en général et recommande l'enseignement de la littérature dans le programme de formation. La Commission décide d'intégrer au programme un module "Gestion des actions humanitaires".
  • 3.6. M. Brémaud indique que l'on envisage la creation d'une "UNCR University" à Los Angeles comme structure de base pour faciliter cette formation et que des campus à New York, en Afrique et sur d'autres continents seront envisagés en fonction des budgets et des opportunités. La Commission en prend acte.
  • 3.7. Concernant les "Corps de volontaires UNCR pour la paix", M. Pérez précise qu1ils auront pour rôle essentiel la prévention et que l'accent sera mis dans le domaine de l'éducation auprès des jeunes générations, notamment par la diffusion d'un fascicule sur la paix qui sera édité dans toutes les langues officielles de l'ONU. Il indique qu'il appartiendra aux candidats sélectionnés de concevoir et d'animer ces "Corps de volontaires UNCR pour la paix" en tenant compte des spécificités et des cultures propres à chaque pays.
  • 4. Mise au point du Code de conduite des "Leaders sans frontières" ( point 4 de l'ordre du jour)
  • 4.1 La Commission examine le projet du Code de conduite proposé par le représentant du Congo amendant le texte original du Cercle de Réflexion. Après suppression de l'ancien article 3, le texte suivant est arrêté:

Article 1: Les " Leaders sans frontières" sont des bâtisseurs, des promoteurs et messagers de la paix. Leur mission est fondée sur les principes, les objectifs et les valeurs énoncées dans la Chartes des Nation Unies

Article 2 : Les " Leaders sans frontières" , animés des plus hautes qualités morales, doivent montrer un comportement exemplaire, notamment en faisant preuve de dynamisme, d'innovation et d'ouverture d'esprit fondé sur le respect des diversités et de la dignité de la personne humaine en tout lieu, tout temps et toute circonstance.

Article 3 : Les " Leaders sans frontières" ont une vocation internationale à oeuvrer au service de la paix. Il doivent se placer dans la perspective d'un monde uni dans la diversité

Article 4: Les " Leaders sans frontières" doivent appliquer les principes de non-violence, de tolérance et de compréhension mutuelle et écarter toute forme de discrimination.

Article 5 : Les règles et devoirs énoncés aux articles précédents s'appliquent à tous les " Leaders sans frontières", qui s'engagent par la présente à s'y conformer. La Commission des " Leaders sans frontières" est chargé deveiller au respect du présent Code de conduite.

  • 4.2. La Commission décide que le Code de conduite devra être obligatoirement signé par chaque candidat sélectionné.
  • 5. Organisation des prochaines réunions de la Commission de sélection et création d'un Comité d'accueil des " Leaders sans frontières" pour le séminaire sur la paix au Siège de l'ONU en septembre 2002 ( point 5 de l'ordre du jour ).
  • 5.1 Concernant la réunion fixée au 17 juillet 2002, la Commission convient que les candidats devront impérativement envoyer leurs dossiers avant le 2 juillet 2002 pour être sélectionnés.Le représentant du Bangladesh propose que les dossiers de candidatures soient transmis par la voie diplomatique des missions permanentes ou que, tout au moins, les missions puissent en recevoir une copie pour information. La Commission approuve cette proposition.
  • 5.2. Dans la perspective du premier séminaire résidentiel prévu à l'ONU en septembre 2002, la Commission décide de créer un groupe de travail pour préparer cet événement.
  • 5.3. La Présidente suspend la séance à 13h15.
  • 6. Réunion du Groupe de travail sur le séminaire résidentiel prévu en septembre à l'ONU
  • 6.1 Ce groupe de travail se réunit à 15h20 sous la Présidence de Mlle Toe en présence des représentants du Congo, du Niger, du PNUD et du Cercle de Réflexion.
  • 6.2 M. Franzoni estime nécessaire de constituer une stratégie d'action autour d1un groupe de pays motivés par ce séminaire. Les participants considèrent que la tenue du premier séminaire résidentiel en septembre à l'ONU est symbolique car il correspond au premier anniversaire de la tragédie du 11 septembre.
  • 6.3. Un certain nombre de questions sont alors évoquées au sujet des relations à établir avec des organismes régionaux internationaux et les organismes des Nations Unies ou partenaires des Nations Unies. Le groupe de travail décide de mettre en place un Comité stratégique élargi pour procéder à la réalisation de ce premier séminaire.
  • 7. Questions diverses- synthèse des travaux- Clôture de la réunion ( points 6 et 7 de l1ordre du jour )

La Présidente clôture la réunion à 16h30.

Jean-Luc Pérez
Co-Président de la Commission de sélection
des "Leaders sans frontières