THE PEACE MEDICINE ACADEMY

 

INAUGURATION

The Peace Medicine Academy of Hué ( Vietnam) was inaugurated in New York on November, 1 st, 2004 at the UN Headquarters. This Academy’s members will be renowned medical scientists of their countries in order to write a Treaty of Medicine based on traditional and modern therapies, accessible to all. This Treaty will have the aim of capitalizing the human knowledge in the medical fields and will be in applied in the popular centers of care.

 

A memorandum has been signed on December 20, 2004 with the Central Hospital and the Faculty of Medicine of Hué under the authority of the Popular Committee of the Thue Thien Hué Province, Viet Nam.

The popular care centres

"Treaty of Medicine of Natural, Traditional end Substitution Medicines"

"Disaster, war and natural medicine has developed during ages a know-how concerning medical cares where many of them comes from nature resources, and can be used to alleviate the human suffering.

Beyond care campaigns done in the visited countries, an essential mission of the hospital ship will be to assure the coordination and logistical connection of the popular care centres set up in the different countries. The care centres will   dispense basic care to poor people, implementing traditional medicines and substitution medical techniques.

Medical and administrative authorities from the hospital ships will compile the different techniques in a "Reference book of Natural, Traditional and Substitution Medicines". A research centre linked to the hospital ship organisation   will validate scientifically the treatments   in coordination with hospitals, pharmaceutical and universities   laboratories, as well as NGOs."

Doctor HO Thi Kieu My

  CERCLE DE REFLEXION DES NATIONS

 

L’ACADEMIE DE MEDECINE DE LA PAIX

de HUE  (VIET NAM)

 

( inaugurée au siège de l’ONU à New-York le 1er novembre 2004)

 

Note de synthèse

“ Pourquoi hésiterions nous à ouvrir notre coeur un instant
pour sauver toute une vie aux pauvres
Esprit de la médecine vietnamienne"

I- DES RICHESSES MECONNUES

;1- A travers les siècles, l’homme acquis un savoir-faire en soins médicaux dont beaucoup de produits de base existent dans la nature et sont  tombés en désuétude en raison du progrès de la médecine moderne.

2-      Provenant de l’essence même du serment d’Hypocrate, tous les médecins du monde portent en eux la vocation et le devoir de soulager la souffrance humaine quelque soit les catégories sociales; c’est “la noble mission du médecin sauveur du commun peuple”

3-       Animés par la compassion, il existe partout des hommes et des femmes de coeur qui sont prêts à se dévouer pour soigner les malades et les blessés démunis.

 

II-                LE VIET NAM et  HUE: UN CARREFOUR des MEDECINES

 En subissant les colonisations et les guerres successives de son Histoire, le Viet nam s’est enrichi de tous les types de médecine: la médecine traditionnelle chinoise et la médecine moderne léguée par les français et les américains, tout en développant sa propre médecine. C’est pourquoi, dans certains grands hôpitaux pratiquant la médecine moderne au Viet Nam,  des lits sont réservés à la médecine trdaitionnelle. En outre, les conflits armés ont généré une médecine de guerre spécifique ,avec le traitement des brûlures ( bombe au napalm), des fractures et des blessures, faisant du Viet nam un carrefour des médecines unique sur la planète.

vietnam surgery

Dès Févier 1955, le Président Hô Chi Minh avait donné le ton en déclarant  à la conférence des cadres sanitaires“ Il faut édifier notre propre médecine..qui doit s’appuyer sur ce principe: scientifique, national et populaire..Nos ancêtres possédaient de riches expériences dans le traitement des maladies en utilisant les médications locales et celles du Nord (Chine). Pour agrandir la sphère d’action de la médecine, ils vous est indispensable d’étudier les moyens d’allier les effets des remèdes orientaux à ceux de l’Occident”.

Au Viet Nam, la Capitale Impériale de Hué a été, jusqu’au milieu du XXème Siècle, un point         de convergence et d’équilibre géographique où se rencontraient les plus grands médecins au service des empereurs successifs.

III-             LES CENTRES POPULAIRES DE SOINS GRATUITS

 Les besoins des populations pauvres et démunies en soin de santé sont immenses à travers la planète et l’implantation d’hôpitaux et de dispensaires sont toujours très coûteux car ils doivent répondre à des critères de rentabilité.

L’idée est donc venue de réunir toutes les connaissances médicales de tous les pays faisant appel à des thérapies éprouvées mais peu coûteuses qui vont être assurées dans des Centres populaires de soins gratuits, réalisés en structures légères et inspirés d’une architecture locale. Ainsi, des médicaments ou des techniques médicales qui ne sont utilisés que dans un seul pays pourra profiter à l’humanité toute entière.

Le Viet Nam, pour sa part, peut offrir à l’humanité une longue expérience en ce domaine. Trois exemples sont éloquents d’un réel savoir-faire:

1-      Depuis le XIVe siècle,  le peuple vietnamien a hérité de Tue Tinh, un des fondateurs de la médecine traditionnelle du Viet Nam, une foule de recettes médicales simples mais efficaces.Il était d’usage que chaque famille de paysans réserve une portion de sa terre à la culture d’espèces médicinales pour pourvoir aux besoins médicaux, se constituant ainsi une “pharmacie verte familiale”

2-      Pendant les guerres, l es chirurgiens vietnamiens opéraient les blessés sur les champs de bataille  avec un matériel médical rudimentaire, en plein milieu des bombardements.

3-      Les médecins vietnamiens expérimentent actuellement des traitements non toxiques contre le SIDA dont les résultats sont excellents.

 
IV-             L’ACADEMIE DE MEDECINE DE LA PAIX DE HUE

 La mise en place progressive des Centres populaires de soins gratuits sera organisée et placée sous la haute autorité de l’Académie de Médecine de la Paix de Hué.

1-      Inauguration

L’Académie de Médecine de la Paix de Hué a été inaugurée au Siège de l’ONU le 1er Novembre 2004 en présence des représentants des Républiques d’Afrique du Sud, du Burkina Faso,  du Cap Vert, du Congo, du Niger et la Fédération de Russie, avec les voeux de succès de M Jean-Marie Géhenno, Secrétaire génèral adjoint aux Opérations de maintien de la paix de l’ONU. Cette réunion faisait suite à la Conférence de Paris tenue au Palace “Le Bristol” le 14 Mai 2004 en présence des représentants des Républiques d’Algérie, du Bangladesh, du Burkina Faso, du Burundi. du Royaume du Maroc et de la République Socialiste du Viet Nam,représentée par son Député, le Vénérable Thein Thich Chan.

2-      Fonctionnement

 Les Académiciens seront nommés à vie sur la base d’un Académicien par pays. Il s’agira de très hautes autorités médicales ayant, de préférence,une réputation internationale. Ils seront proposés par leurs gouvernements et choisis au Siège des Nations Unies à New-York par un consensus de pays représentés,.

Les Académiciens provenant de tous les pays du monde siègeront au moins deux fois par an à l’Académie de Médecine de la Paix  à Hué. Ils rédigeront, à l’aide d’assistants de haut niveau, un “Traité de médecine naturelle, traditionnelle et de substitution” qui sera appliqué dans les Centres populaires de soins gratuits.

3-      Etapes progressives de la mise en place

 a-      Obtenir l’agrément du Gouvernement du Viet Nam et des autorités officielles de la Ville De Hué. Rechercher la coopération avec les Ministères concernés, ainsi que les grands hôpitaux et Université de Médecine du Viet Nam.

b-      Développer l’Hôpital Central et la Facultté de Médecine de Hué car ils sont les bases techniques fondamentales de l’Académie. On peut envisager, par exemple, l’installation d’équipements médicaux rénovés à l’image de ceux offerts et mise en place par l’Association française Hôpital Assistance Internationale au profit l’Hôpital Graal d’Hô Chi Minh City  et destinés aux enfants.

c-      Nommer les premiers Académiciens et trouver un lieu prestigieux à Hué pour leurs réunions. Sur la base de la structure juridique choisie, il sera alors établi le réglement intérieur de l’Académie.

d-     Les Académiciens, en liaison avec les autorités médicales de leurs pays, commenceront l’élaboration du Traité médical.et travailleront en liaison étroites avec les premiers Centres populaires de soins gratuits.

4-      Un élan d’humanité élémentaire

L’Académie de Hué sera une pyramide de talents motivés par la compassion au
service de l’Humanité souffrante et démunie retrouvant une dignité perdue qui est
une source de conflits et de violence, face aux injustices et aux inégalités flagrantes. 
C’est de la Paix qui s’agit dans cet  élan d’humanité élémentaire qui nous concerne tous.



Dr.Jean-Luc Perez